house-sitting
Accueil » Conseils & Astuces » Comment être loger gratuitement en voyage grâce au House-Sitting ?

Comment être loger gratuitement en voyage grâce au House-Sitting ?

Par Justine - Creatrice Devasion

House-sitting : le bon plan pour se loger gratuitement en voyage !!

Lors d’un voyage, le logement prend très souvent la majeure partie du budget alloué. Et pourtant, il y a bien des façons de se loger gratuitement. Le Woofing/HelpX est très populaire pour vivre chez l’habitant en échange de quelques heures de travail. Ou encore Couchsurfing, un service connectant la communauté des voyageurs où vous pouvez trouver quelqu’un souhaitant vous héberger et vous faire découvrir sa ville.

Mais comment faire si vous souhaitez avoir les avantages d’un logement gratuit tout en étant indépendant/avoir un logement pour vous seul ? J’ai trouvé la solution grâce au House-sitting. Encore peu connue comparé aux autres solutions, ce bon plan est pourtant parfait si vous souhaitez faire des économies lors de votre voyage. D’autant plus que cela peut aussi fonctionner sur du long terme. Je vous explique le concept et comment devenir un house-sitter dans ce guide pratique.

Qu’est ce que le house-sitting ?

Commençons par les bases. Vous vous demandez sûrement ce qu’est ce fameux ‘house-sitting’ ou encore ‘home-sitting’ en anglais. Et bien en traduction française, cela pourrait équivaloir à du gardiennage de maison et/ou animaux.

J’étais comme vous la première fois que j’ai entendu parler de ce concept. Peu de temps avant d’arriver en Nouvelle-Zélande grâce au PVT Nouvelle-Zélande, et en voyage à Bali depuis 2 mois, je cherchais désespérément un moyen de pouvoir vivre à moindre coût pendant nos premières semaines à Auckland le temps de trouver un travail. Après quelques recherches et avis sur différents blog de voyageurs, ce concept m’a totalement séduite. De plus, étant en couple, je ne suis pas trop auberge de jeunesse à 15 dans une chambre et nous cherchions aussi un endroit calme/indépendant afin que l’on se consacre activement à notre recherche d’emploi sans distraction. Ce concept correspondait donc totalement à ce que l’on recherchait . 

Gardiennage de maison

Le house-sitting, c’est tout simplement du gardiennage de maison pendant que le propriétaire est absent (en vacances, en voyage d’affaires, en voyage long terme, etc.). C’est un échange de service. En effet, le propriétaire fait appel à quelqu’un pour veiller sur ses animaux, plantes, maintenance de la maison pendant son absence et le house-sitter sera donc en échange logé gratuitement pendant le séjour. 

Comme je le disais, le propriétaire met à votre disposition son logement, gratuitement, à condition que vous l’entreteniez durant votre séjour/son absence (c’est là tout le concept.). La durée peut aller d’un week-end à plusieurs mois en fonction des propriétaires. Et donc en tant que house-sitter tu as quelques tâches ménagères à effectuer: cela peut être prendre soin des plantes, les arroser, faire un peu de jardinage, s’occuper de l’entretien de la piscine (oui oui, c’est plutôt facile et en plus, tu peux en profiter). Et bien souvent, il y a aussi quelques animaux de compagnie à s’occuper. Il vaut donc mieux aimer les animaux ! Cela peut aller de la garde d’un chat, chien, lapin à plusieurs animaux en fonction de la localisation de la maison. 

Chaque house-sitting est différent car vous décidez ensemble (avec le propriétaire) des accords du “contrat”. Pour des house-sitting sur du long terme, certains propriétaires peuvent mettre leur voiture à disposition, payer vos courses ou peuvent aussi vous demander de participer aux factures. Tout cela sera à négocier ensemble !

Qui peut être house-sitter?

La réponse est N’IMPORTE QUI !

Que vous soyez jeunes ou vieux, riches ou pauvres, mariés ou célibataires, même retraités….tous le monde peut devenir house-sitter. Il n’y a pas de restrictions ni de conditions préalables.

Chaque mission d’house-sitting est unique et le propriétaire de la maison choisira la personne qui, selon lui, peut le mieux répondre à ses attentes.

ben-housesitter
Ben, le parfait house-sitter !

Les avantages et inconvénients du house-sitting

Alors maintenant que vous avez compris le concept du house-sitting, quels en sont les avantages réellement ?

Les avantages pour le propriétaire

– Pouvoir faire garder ses animaux sans avoir à changer leurs habitudes et donc préserver leur bien-être. Les animaux restent dans leurs lieux de vie et quelqu’un est là tous les jours pour passer du temps avec eux.

– Économiser sur les frais de gardiennage ou de devoir demander à un ami/famille de veiller sur ses animaux.

– Avoir la tranquillité d’esprit que rien n’arrivera à leur maison (vol, cambriolages, …) car le house-sitter sera présent en cas de problème.

– Sa maison sera entretenue pour la durée de son séjour : le house-sitter pourra gérer le courrier, arroser les plantes, …

– Faire de nouvelle connaissances du monde entier et soutenir l’économie collaborative. Il n’est pas rare de passer une soirée ou quelques jours avec les propriétaires avant ou après le house-sitting. C’est l’occasion de faire plus ample connaissance. 

Les avantages pour le house-sitter / voyageur 

– Se loger gratuitement pendant vos vacances ou voyages longues durées, ou même lorsque vous travaillez. Le house-sitting n’est pas réservé qu’aux voyageurs, vous pouvez tout à fait faire du house-sitting dans votre propre pays/région, etc.

– Économiser sur ton budget, car tu auras un logement gratuit ! On le sais tous, lors d’un voyage, l’hébergement est généralement ce qui coûte le plus cher. Avec ce système, plus de logement à payer et ça, c’est top !

– Avoir un logement entièrement équipé – contrairement à certaines auberges de jeunesse ou logement saisonniers qui sont parfois très mal entretenus/équipés. Et comme je le disais plus haut, certains propriétaires mettent aussi vélos ou voiture à disposition, ce qui vous permettra d’économiser aussi sur les transports.

– Être indépendant, avoir votre propre logement à vous. Et non une chambre d’hôtel ou un AirBnb à partager. Si vous souhaitez être au calme pour travailler, vous vous sentirez comme à la maison : un espace agréable à vivre, une bonne connexion internet et des animaux à bichonner. Que demander de plus !

– C’est aussi l’opportunité de vivre comme un local. Rencontrer le voisinage, aller faire vos courses au marché du coin, promener le chien dans le quartier, etc. Toutes ces choses vous feront vivre une véritable expérience locale. Que vous n’auriez pas pu avoir dans un hôtel ou auberge. 

– Vivre dans des maisons exceptionnelles où vous n’auriez peut-être jamais pu vivre. Et oui ! Il y a tout type d’hébergement disponible en fonction d’où vous chercherez et certaines maisons font vraiment rêver. 

Notre 2ème house-sitting en Nouvelle-Zélande, à Auckland était dans une superbe maison dans les environs de la péninsule de Te Atatu avec piscine creusée et un chat qui vivaient clairement très bien sans nous donc comment dire que c’était le bon plan rêvé 😉 

Quelques inconvénients

– La flexibilité. En effet, les dates d’house-sitting proposées par les propriétaires ne correspondront peut-être pas exactement à celles que vous souhaitez. Les propriétaires ont généralement leur date de vacance fixes. Ce sera donc à vous de vous adapter. 

– Les offres ne sont pas disponibles toute l’année. En effet, elles seront beaucoup plus nombreuses lors de la période de vacances scolaires du pays que vous chercher. Faite donc attention à cela. Il peut y en avoir le reste de l’année, mais l’offre sera limitée.

– Le premier house-sitting peut être difficile a décrocher, car vous n’aurez pas encore de référence. J’en parle plus en detail juste après sur comment faire pour trouver une mission d’house-sitting. 

– Il faudra en général être disponible tous les jours, ou du moins être à là maison tous les soir pour veiller sur les animaux et les nourrir. Cela peut-être un inconvénient si vous souhaitez voyager aux alentours pour un week-end, par exemple. C’est d’ailleurs pour cela que nous avons finalement décider de louer un logement à nous afin d’avoir plus de liberté pour voyager en van le week-end, étant donné que nous travaillons en semaine.

– Il peut être parfois difficile d’inviter du monde à la maison. Ceci est à voir avec chaque propriétaires. Mais certains peuvent être mal à l’aise à l’idée que des personnes inconnus viennent chez eux.

Ça n’est pas des inconvénients pour tous. Mais il est bon de les souligner. Le plus important étant de négocier et de s’entendre sur les règles avec les propriétaires dès le départ pour éviter tout malentendus. 

Comment trouver un logement pour être house-sitter ?

Le house-sitting vous donne envie ! On va voir dès maintenant comment vous pouvez trouver votre première mission d’house-sitting. Avoir sa première mission d’house-sitting n’est pas toujours chose facile, il est donc important de mettre toutes les chances de votre côté en suivant ces étapes : 

1 – S’inscrire sur les sites de mise en relation entre propriétaires et house-sitter

Comme les plateformes AirBnb ou Couchsurfing, de nombreux site internet mettent en relation les propriétaires avec les house-sitters. La première étape sera donc de vous inscrire sur les plateformes d’house-sitting.

Alors oui, l’inscription est payante. Généralement, c’est une souscription à l’année qui, je vous assure, sera vite rentabilisée, car vous ne paierez pas votre logement une fois sur place. L’inscription varie entre 20 et 100 euros. Et vous aurez donc accès à toutes les annonces mises en ligne. 

Attention ! Soyons clair, payer l’inscription ne garantit pas d’avoir une mission. Elle te permet d’accéder aux offres et de postuler. Mais la decision finale revient au propriétaire de choisir ton profil ou non. D’où l’importance d’avoir un profil parfait (nous y reviendrons au prochain point.). Certaines plateformes proposent un service gratuit. Mais cela n’est généralement pas très concluant, car la prise de contact avec les propriétaires sera plus difficile et donc moins de chance d’être choisi. 

trustedhousesitters-logo
Les plateformes les plus connues et fiables sont :
Il y a aussi des plateformes par destinations, comme pour en Nouvelle-Zélande: 

À noter : Il existe aussi des groupes Facebook gratuits dédiés au housesitting dans différents pays du monde. Cela peut être une première piste si vous ne souhaitez pas investir dans les plateformes payantes dès le début.

2- Construire son profil

Je dirais que cette étape est LA plus importante. En effet, votre profil sera un peu comme votre CV du parfait house-sitter. Et quand vous chercher un travail, vous prenez du temps pour peaufiner votre CV, pas vrai ? Alors pour votre profil d’house-sitter, faites de même !

Mettez-vous à la place du propriétaire ! Vous recherchez quelqu’un qui viendra habiter dans votre maison, votre petit cocon. Et surtout, cette personne s’occupera de votre cher animal de compagnie. Vous souhaitez quelqu’un de confiance et qui aime les animaux, non ? Tout cela doit se refléter dans votre profil ! Les propriétaires doivent sentir qu’ils peuvent vous faire confiance pour prendre soin de leurs bêtes ! (Si vous n’êtes pas sérieux ou n’aimer pas les animaux, vous pouvez tout de suite oublier l’option d’house-sitting ! Si vous cherchez juste le bon plan logement gratuit, ça ne fonctionnera pas non plus. L’important de ce système étant d’être sincère et honnête et d’y voir un vrai avantage pour les 2 parties !)

Comment créer le parfait profile d’house-sitter ?

Commencer par une brève description de vous-même (et partenaire si vous êtes en couple), expliquer pourquoi vous souhaitez devenir house-sitter, ce que vous venez faire dans le pays/région choisi. Et bien évidemment, vos expériences passées avec des animaux. 

Si vous cherchez votre première mission et donc n’avez toujours pas de références d’house-sitter, parler de n’importe quelles expériences que vous avez eu avec des animaux. Expérience avec vos propres animaux de compagnie, ou vous êtes peut-être en PVT (PVT Australie / PVT Nouvelle-Zélande) et avez déjà travaillé en ferme avec des animaux. Ou encore avez-vous fait du HelpX/Woofing. Pensez à n’importe quelles expériences qui seraient enrichissantes d’ajouter à votre profil. 

N’oubliez pas d’ajouter des photos de vous, et avec des animaux si possible !
profil-house-sitter
Notre profil sur l’un des site néo-zélandais

Une fois votre description faite, vous devrez suivre le processus de vérification. Chaque site a son propre système. Mais les documents demandés sont souvent les mêmes : pièce d’identité, justificatif de domicile, police check (Casier judiciaire – gratuit et facile à obtenir en ligne via ce site). 

Il vous sera aussi demandé d’ajouter des références. Si vous n’avez jamais fait d’house-sitting, user d’ingéniosité pour trouver d’autres références qui seront valables. Par exemple, pour notre profil, j’ai demandé à mon ancien employeur d’Australie, à l’époque ou on bossait en ferme, de nous recommander. Ainsi qu’à un ancien hôte via AirBnb. Une fois que vous aurez eu votre première expérience d’house-sitting et donc première référence officielle en tant qu’house-sitter, tout sera plus simple! Car vous aurez enfin la confiance des propriétaires. C’est comme pour un CV, je vous le disais ! 

review-housesitting2
review housesitting1

3 – Postuler

Armé de votre profil du parfait house-sitter, vous êtes désormais prêt pour POSTULER et trouver votre première mission. Et je ne vous dis pas que cela sera simple. Il y a beaucoup de concurrence, alors comme pour un boulot, il faut être le premier à postuler. C’est l’heure de la recherche active !

Définissez quel type de mission vous recherchez ; ou du moins lesquelles vous vous sentez apte à réussir : souhaitez-vous juste avoir un seul animal de compagnie à gérer ou vous vous sentez d’attaque pour gérer une ferme entière (et oui ça peut arriver !) ? Réfléchissez-bien ! Car vous ne voulez pas recevoir une mauvaise référence pour votre 1ère mission. Aussi, postuler si vous êtes 100 % sûr de pouvoir remplir la mission, de partir dans cette destination. Les propriétaires pourraient être déçus d’avoir choisi votre profil, mais que vous ne souhaitiez plus venir.

Une fois avoir postulé, c’est-à-dire avoir envoyé un message (ou lettre de motivation), le propriétaire vous contactera s’il est intéressé par votre profil. De là , se suivra un échange d’e-mail entre lui et vous, voire même un Skype ou rencontre si vous êtes déjà dans la région. Il n’y a pas de règles définies par rapport à ça. Une fois le premier contact fait, c’est à vous de voir, ensemble, ce qui vous arrange le plus.

N’hésitez pas à poser un maximum de question pour vérifier que cette mission vous correspondra.

Le but de ce moment d’échange est de voir si vous pouvez vous faire mutuellement confiance. Lui en tant que propriétaire de laisser ses animaux sous votre responsabilité. Mais aussi vous d’être sûr que ce propriétaire est honnête dans sa démarche (qu’il n’annulera pas au dernier moment alors que vous avez réservé votre billet d’avion par exemple). La confiance doit aller dans les deux sens.

Votre première mission est acceptée ! YAY !!! Prévoyez de ramener un petit quelques choses de votre pays/région au propriétaire comme cadeau de remerciement, ça fait toujours plaisir ! Et surtout, profiter, car ce sera incroyable. J’en suis sûre ! 

Mission d’house-sitting validée ? C’est l’heure d’organiser votre voyage ! Si vous partez à l’étranger, n’oubliez pas de vérifier les visas, vaccins que vous pourriez avoir besoin. Mais aussi votre assurance voyage !! Trop souvent oublier par beaucoup de voyageur. C’est pourtant primordial !

Pour conclure, house-sitting, bon plan?

Si tu as compris que le house-sitting, ça n’était pas juste avoir un logement gratuit pendant ton voyage alors oui, c’est un bon plan pour toi ! Et clairement l’un des meilleurs sur le long terme ! 

Il est important de souligner la responsabilité d’un house-sitter envers les propriétaires. Il ne te laisse pas dormir chez eux gratuitement juste pour profiter des environs et de leur canapé. Non. En tant que house-sitter, nous avons un devoir de prendre soin de leur biens et de leurs animaux. Ce concept se base sur le système d’entraide entre les individus. Alors si tu n’es pas à l’aise avec les animaux ou si tu souhaites seulement profiter de la gratuité du logement via ce système, tu seras fortement déçu. Tu ne seras probablement pas retenu comme house-sitter n’étant pas en adéquation avec l’état d’esprit qu’il y a derrière ce concept. 

Cependant, et pour finir sur une bonne note, si tu es un amoureux des animaux, faire du house-sitting est une superbe expérience pour pouvoir voyager dans le monde entier à  moindre coût et faire des rencontres exceptionnelles.

Et vous ? Avez-vous déjà testé ce concept ou êtes vous intéressez par celui-ci ? Dites le moi en commentaire !

Justine


Vous aimez cet article ? Épinglez-le sur Pinterest !

house-sitting pin

Laisser un commentaire

Tu aimeras peut-être aussi