punaikaki road
Accueil » Destinations » Road trip Nouvelle-Zélande : mon itinéraire de 2 semaines dans l’île du sud

Road trip Nouvelle-Zélande : mon itinéraire de 2 semaines dans l’île du sud

Par Justine - Creatrice Devasion

Une envie de partir à l’aventure et faire un road trip en Nouvelle-Zélande pendant 2 semaines? Prenez la route avec moi, à bord de mon van, et découvrez quelques-unes des meilleures destinations de l’île du sud au cours de cet itinéraire de 2 semaines. Avec ses montagnes enneigées, ses glaciers, ses forêts tropicales tempérées et ses lacs d’un bleu azur, l’île du Sud de la Nouvelle-Zélande est un paradis pour les amoureux de la nature.

Road trip Nouvelle-Zélande île du sud 2 semaines – En bref 

Rien de mieux qu’une carte pour vous expliquer en image le road trip de 2 semaines sur l’île du sud de Nouvelle Zélande que j’ai effectué en Septembre dernier.

Carte itineraire road trip ile du sud nouvelle zelande
Itinéraire de road trip Nouvelle-Zélande – Ile du sud en 2 semaines

Cet itinéraire plutôt très complet est top pour découvrir les ‘immanquables’ de l’île du sud. Cependant, deux semaines étant très très courtes pour tout voir/faire en profondeur, de nombreuses heures de route sont à prévoir. Mais ça, c’est ce qu’on aime quand on fait un road trip, pas vrai ? Conduire sur les belles routes sinueuses de Nouvelle-Zélande pendant des heures. Et pourquoi pas tomber au hasard sur des points de vues auquel on ne s’y attendait passer qui seront finalement nos meilleurs souvenirs. 

 Bien évidemment, cet itinéraire est le nôtre, adapté à nos besoins et nos contraintes. Benoît ne pouvant prendre que 2 semaines de vacances, nous avons essayé de voir un peu de tout afin d’avoir un premier aperçu de l’île. Sachant que nous pouvons y retourner pour explorer plus en profondeur les régions que nous avons préférés. Ce n’est pas l’itinéraire parfait (étant plutôt ‘slow-travellers’ – oui oui, c’est bien nous qui avons pris une année entière pour faire le tour de l’Australie et passer 2 mois à Bali sans avoir pu tout faire) mais il nous a convenus pour le temps que nous avions. Cet article a seulement pour but de vous donner une idée d’itinéraire dans l’ile du sud. À vous de le personnaliser en fonction de vos envies et de la durée de votre road trip en Nouvelle Zélande.  

Avant d’en venir à notre itinéraire détaillé étape par étape, je te donne quelque infos pratiques pour préparer au mieux ce road trip qui sera, j’en suis sur, mémorable. 

Infos pratiques pour ton road trip de 2 semaines dans l’île du sud – Nouvelle-Zélande

Quel est le meilleur moment pour faire un road trip de 2 semaines en Nouvelle-Zélande?

S’il y a bien une chose de certaine en Nouvelle-Zélande, c’est que la météo est imprévisible et peut être capricieuse. On dit souvent ici que vous pouvez vivre quatre saisons en une seule journée ! Et c’est bien vrai !! Gardez cela en tête et restez flexible autant que possible. Malgré que vous ayez prévu le meilleur itinéraire qui soit, il se peut que vous deviez le raccourcir ou même annuler certaines étapes dues aux conditions météorologiques. Mais ne vous en faites pas, il y a tellement à voir que vous trouverez vite une alternative. 

D’une manière générale, la saison la plus ‘populaire’ pour voyager en NZ est l’été. Cependant, durant les mois de décembre, janvier et février, le nombre de touristes augmentent et donc il peut y avoir pas mal de monde. À vous de voir si cela vous convient.

Automne, le moment parfait pour un road trip? 

Si vous souhaitez voyager en Nouvelle-Zélande avec des températures encore agréables et moins fréquentée qu’en été, je conseillerais de faire votre road trip en Automne, entre Mars et Mai. Le printemps (septembre à novembre) peut aussi être une bonne alternative ; cependant, il y a de fortes chances de pluies. J’y étais en septembre donc vous aurez, dans cet article, un aperçu d’un road trip sur l’île du Sud pendant cette saison. 

Pour ce qui est de l’hiver, sachez que la température moyenne en Nouvelle-Zélande diminue au fur et à mesure que vous descendez vers le sud. Juillet étant le mois le plus froid de l’année, je déconseille de planifier votre itinéraire dans l’île du sud pendant ce mois, pour des raisons météorologiques, mais aussi de sécurités (à moins que vous soyez très à l’aise a conduire sous temps de neige). Les routes de Nouvelle Zélande sont très sinueuses et la neige + verglas serons présents. Certaines routes sont même parfois inaccessible comme celle de Milford Sounds. 

Conduire en Nouvelle-Zélande peut être très différent de la conduite dans d’autres pays. Et c’est ce que l’on va voir maintenant. Une prudence supplémentaire est donc de mise si vous choisissez de faire votre road trip Nouvelle-Zélande en hiver. 

Route Nouvelle Zelande - conduire

Conduire en Nouvelle-Zélande 

Comme je le mentionnais précédemment, la conduite en Nouvelle-Zélande est différente et cela peut être challengeant. D’autant plus si vous conduisez un véhicule loué.

Voici donc quelques brèves informations nécessaires pour un road trip en Nouvelle-Zélande: 

  • Avoir un permis international (en plus de votre permis officiel) est obligatoire pour conduire en Nouvelle-Zélande. Vous pouvez faire la demande directement en ligne via le site du service-public. Cette démarche peut être longue donc prévoyez en avance.
  • La conduite se fait à gauche de la route et donc le siège conducteur est à droite. Si vous n’avez pas l’habitude, cela peut être un peu difficile au début. Mais avec un peu de pratique, tout ira bien.
  • Il n’y a que très peu d’autoroutes en dehors des villes principales. Et les routes sont souvent étroites, vallonnées et sinueuses avec des virages serrés. La plupart des routes ne disposent que d’une seule voie dans les deux sens de circulation et aucune barrière pour les séparer. Alors prenez votre temps ! Un accident est vite arrivé. L’occasion ici d’aussi vous rappeler de toujours avoir une assurance voyage
  • Prévoyez plus de temps que celui estimé sur votre GPS. On sous-estime souvent la durée du trajet lorsqu’on suit un itinéraire. Les routes sont étroites et sinueuses donc vous ne roulerez certainement pas à 100km/h. Pour en avoir fait l’expérience, je prévois désormais toujours un minimum de 30-40 min en plus conduisant en van.

Le site officiel de NZ tourism a mis en place un calculateur de temps de trajet et distance. Je vous mets le lien juste ici si besoin.

Et j’y ai aussi trouvé une superbe carte de visite qui peux vous servir pour votre trip : c’est juste ici ! 

Les apps indispensables

Campermate et Wikicamps – Deux applications INDISPENSABLE si vous voyagez en van. Elles permettent de trouver des campings gratuits (et payant), des point d’eau, dump point (point de vidange pour van self-contained – eau grise), centre d’intérêt dans les environs où vous vous trouvez. Basé sur les recommandations/avis d’autres voyageurs, c’est une mine d’informations super pratique lors d’un road trip.

Met Service – Parfait pour suivre la météo ! Et c’est clairement l’application la plus fiable (oublier la météo de votre iPhone – jamais bonne pour ma part). Comme dit plus haut, le temps peut évoluer très rapidement, il est donc impératif de vérifier les conditions en fonction de vos activités.

Le petit + : si vous prévoyez de faire une randonnée, n’hésitez pas à aussi appeler le centre d’informations pour vérifier les conditions. Ils ont les infos les plus a jour et sauront vous donner le meilleur conseil/avis.

Mapsme – GPS hors réseau si vous ne voulez pas utiliser tout vos gigas. Vous pouvez télécharger les cartes de l’île avant votre départ. Pratique ! Mais suivez aussi les panneaux principaux, car ce GPS vous fait parfois passer par de drôle de routes (pas forcement les plus courtes, mais au moins ça fait voir du pays).

Mon itinéraire étape par étape –  Entre Plages, Glaciers, Fiords et Lacs 

Rentrons dans le vif du sujet avec mon itinéraire de road trip dans l’île du sud détaillés étape par étape. 

Vivant à Auckland, nous avons dû traverser l’île du nord afin d’atteindre Wellington et prendre le ferry qui nous amènera au nord de l’île du sud. Je vous passe cette étape, car elle est que très peu intéressante. Seulement beaucoup de route, à peu près 9 h et 645 kms. Nous avons déjà visité la majeure partie de l’île du nord sur nos week-ends donc nous avons juste conduit directement Auckland-Wellington afin d’avoir le plus de temps possible sur place dans l’île du sud. 

Jour 1 : Wellington – Picton / Marlborough Sounds

Si comme moi, vous démarrez votre road trip d’Auckland ou de l’île du nord, vous devez prendre le ferry à Wellington et traverser le détroit de cook (Cook Strait) pour arriver sur l’île du sud, à Picton. À Wellington, il y a des camping gratuits non loin du port où vous prenez le ferry. Super pratique si vous arrivez en avance et deviez dormir sur Wellington. 

Deux compagnies de ferry sont disponibles : Bluebridge ou Interislanders.  Bluebridge étant la moins chère ($258 aller), nous avons choisi cette compagnie et pris le ferry du matin a 8h. La traversée est d’un peu près 3 h 30

La dernière heure de traversée pour arriver à Picton est vraiment SUBLIME. En effet, vous traversez les Marlborough Sounds et le paysage est à couper le souffle. Une image a souvent plus d’impact que des mots alors voyez par vous même : 

marlborough-sounds
Marlborough Sounds vu du ferry

Une fois arrivée à Picton vers 11.30, nous avions encore l’après-midi devant nous pour profiter des alentours avant de partir le lendemain pour le point le plus au nord de l’île du Sud : Wharariki Beach ! 

Nous avons donc pris la route longeant le fameux “Queen Charlotte Track” et avons pu découvrir pour la première fois la magie des Sounds. Malheureusement, nous n’auront pas le temps de faire une partie de ce track faisant en totalité 72 km (ce sera pour une prochaine fois). Il y a de nombreux camping gratuits le long de la mer disponible sur WikiCamp/Campermate. Nous avons dormi à Ohingaroa Bay  Free

KESAKO ? Sounds : entrée de mer/ocean, plus profonde qu’une baie et plus large qu’un Fjord, entre 2 étendues de terre. 

Jour 2 : Picton – Wharariki Beach 

Picton – Wharariki  : 290 km (4 h 30)

Notre premier réveil dans l’île du sud – Quelle vue !!

Après un bon petit-dej de champion (pancake tower ayyyyy), nous entamions la route vers Wharariki Beach en passant par Nelson et avec quelques arrêts sur les points de vue du coin. Notamment Havelock lookout où nous avons testé le drone pour la première fois.

Havelock-Lookout-Couple
Havelock Lookout

Pile à l’heure pour le coucher de soleil sur cette plage emblématique! Une petite marche de 20 min environs vous permettra d’y accéder. Et les locaux sont toujours là pour vous montrer le chemin 

moutons-wharariki-beach
Comme vous devez probablement le savoir, il y a beaucoup de moutons en Nouvelle-Zélande

Nous avons décidé de dormir non loin de la plage sur un camping gratuit (Taupata Gravel Reserve) afin de retourner profiter de la plage au matin. 

plage-de-wharariki

Et le parc national d’ABEL TASMAN dans tout ça ?? Alors oui, ceux d’entre vous ayant déjà fait quelques petites recherches doivent se demander pourquoi nous n’avons pas inclus ce superbe parc national. Et bien la raison est simple. Il est début septembre, il fait encore vraiment trop froid pour se baigner et donc profiter à fond de cet endroit. Ce parc est réputé pour ses plages paradisiaque, ses superbes randonnées et possibilité de faire du kayak entre les différentes baies. Nous y retournerons, c’est sur, mais prévoirons d’y passer plusieurs jours voire une semaine, en été. Pour ce road trip, nous avons plutôt mis la priorité sur la cote ouest, l’une des zones les moins peuplées et la plus difficile d’accès de toute la Nouvelle-Zélande, et les montagnes/lacs.

Jour 3 : Wharariki – Westport

Wharariki – Westport : 330 km (4 h 45)

Nous avons passé notre matinée à la plage, à profiter de cet endroit si paisible. Nous nous sentons seuls au monde sur cette immense plage. Le parfait moment pour prendre son temps, recharger les batteries et se relaxer avec cette petite brise fraîche sur le visage. Puis, nous avons pris la route afin d’atteindre la cote ouest de l’île du sud, vers Westport. Tant attendu par Benoit, car la cote ouest = spot de surf 

Arrivée à Westport de nuit, nous décidons de nous poser au camping gratuit – Kawatiri beach reserve, situé juste en face de la mer. Malheureusement, pas de surf à l’horizon pour Ben. Nous continuerons donc tranquillement la route demain, à la recherche DU spot de surf. 

Jour 4 : Wesport – Greymouth via Punakaiki 

Westport – Greymouth: 100km (1 h 30) 

Aujourd’hui est un jour spécial ! Nous sommes le 9 septembre et c’est l’anniversaire de Benoit. Quoi de mieux qu’une journée tranquille à chercher les meilleurs spots de surf du coin. Une journée au paradis pour Ben, et l’occasion de découvrir cette fabuleuse côte ouest. Un paysage complètement différent du reste de la Nouvelle-Zélande : palmiers en bord de falaises abruptes, forêts tropicales et vagues déchainées. Un petit air de Jurassic Park s’y fait ressentir.

Van punakaiki

Un arrêt dans l’emblématique ville de Punaikaki pour découvrir les pancake rocks est obligatoire si vous passez dans la région.

Petit conseil: le free camp Cobden Aromahaba Lagoon, situé juste avant Greymouth est parfait pour dormir pile en face du spot de surf du coin.

Jour 5 :  Greymouth – Franz Josef via Hokitika

Greymouth – Franz Josef : 175km (2 h 20)

De retour sur la route après une journée plutôt tranquille la veille. Nous nous dirigeons vers Franz Josef, car une activité très spéciale nous attend le lendemain matin. 

N’oubliez pas de vous arrêter en chemin dans la petite ville d’Hokitika. Cette petite ville a de nombreux galerie et studios d’art où vous pouvez même sculpter votre propre Poumanu (aussi connu sous le nom de Greenstone ou Pierre de Jade) et le garder en souvenir.

hokitika

Allez aussi découvrir les gorges d’Hokitika, à une petite demi-heure de la ville. Cet endroit est superbe. Vous serez sans doute, comme moi, bluffé par la couleur de l’eau. 

Arrivée à Franz Josef, nous décidons pour la 1ère fois depuis le début du road trip, de dormir dans un camping payant : Orange sheep Campervan Park. Et nous ne sommes pas déçus. Pour seulement $12.5 par personne, ce camping a tout ce dont vous avez besoin : douche chaude, toilettes, wifi, cuisine, bbq, un grand emplacement avec table de pique-nique. Et tout ça entouré d’une petite forêt tropicale paisible et d’une vue sur les montagnes enneigées. Je vous conseille d’arriver assez tôt dans ce camping afin de choisir votre emplacement favori et de profiter du coucher de soleil sur les montagnes. 

Jour 6 :  Heli Hike sur le glacier de Franz Josef 

Nous attendions cette journée avec IMPATIENCE. L’activité phare de notre road trip dans l’île du sud de Nouvelle-Zélande. 

Une randonnée d’environs 3 heures sur le glacier de Franz Josef. Et le seul moyen d’y accéder étant en hélicoptère. D’où le nom heli-hike. Une première pour nous et ce fut mémorable. Notre guide était fantastique (Nous sommes passé par la compagnie The Helicopter Line) avec beaucoup de connaissance sur le terrain. L’équipement complet était aussi inclus. Le prix peut faire peur ($485 par personne) mais l’expérience en vaut vraiment le coup. 

Si vous n’être pas trop randonnée et que vous préférerez pouvoir profiter de ce spectacle incroyable sur les montagnes vue du ciel, vous pouvez tout à fait réserver seulement un tour d’hélicoptère qui survolera les environs. Les prix varient en fonction de la durée commençant environ vers $280. 

Glacier-FranzJosef Tours Helico
Différents tours proposés en hélicoptère

Après cette expérience hors du commun, nous avons décidé de prendre la route afin d’avancer dans notre itinéraire, car nous devons être à Queenstown d’ici deux jours pour le cadeau d’anniversaire de Benoît 🙂 Des idées de ce que ça peut être? 

Petit stop rapide pour découvrir le magnifique Lake Matheson et son effet miroir avant de s’arrêter pour la nuit aux alentours du Lake Paringa. Où il y a d’ailleurs un super free camp juste au bord du lac ! Parfait pour passer la nuit. 

LakeMatheson

Jour 7 : Franz Josef – Queenstown via Wanaka 

Franz Josef – Queenstown : 350 km (4 h 45)

Aujourd’hui, pas d’activité spéciale de prévu, mais nous en prenons quand même la vue. L’avantage de vivre en van et donc de pouvoir s’arrêter où bon nous semble en chemin.

La route entre Franz Josef et Queenstown est magnifique, traversant le fameux parc national de Mont Apspiring. Il y a beaucoup de petits arrêts à faire en route pour découvrir de beau points de vue, cascades, etc. De nombreuses randonnées allant de quelques heures à plusieurs jours sont aussi disponibles dans les environs si vous le souhaitez.

Thunder Creek Falls et Fantail Falls

Ces deux cascades sont très faciles d’accès depuis la route principale. Thunder creek est une impressionnante cascade de 92 mètres. 

Thunder Creek Cascade
Cascade deThunder Creek
Blue Pools 

Une petite marche de 3 km aller-retour vous emmènera à travers la forêt de Mt Aspiring National Park afin d’y découvrir les fameuses Blue Pools (piscines bleues). Vous y traverserez deux ponts suspendus qui vous mènera à ce spectacle naturel d’eau glaciaire pure recueillie dans les montagnes. 

blue pools
Wanaka

Si vous avez plus de temps, je vous recommande vivement de rester une nuit sur Wanaka afin de vraiment découvrir cette jolie petite ville et son lac. Nous y retournerons sûrement pour y profiter plus longuement la prochaine fois. Le temps n’étant pas avec nous aujourd’hui, nous nous y arrêtons seulement pour quelques heures et apprécier la vue imprenable sur le Lac Wanaka. 

Étant sur place, nous nous prêtons au jeu et allons jeter un coup d’oeil au fameux #thatwanakatree qui fait le buzz sur Instagram. Pour être honnête, mise à part observer un arbre dans l’eau avec une vue sur les montagnes en arrière-plan, nous n’y voyons pas grand intérêt. Sans compter le monde sur le spot essayant d’avoir LA photo parfaite. En bonne instagrammeuse 😂, je réussis à avoir quelques bons clichés de cet arbre, mais je reste assez sceptique de l’engouement autour de cet arbre.

Plus sérieusement, cette ville en bord de lac est aussi le départ pour une des randonnées les plus connus en Nouvelle-Zélande : Roy’s Peak. Mon grand regret de ce séjour : ne pas avoir pu faire cette randonnée. Malheureusement, la météo commence à devenir très capricieuse donc nous ne la ferons pas. Ça n’est que partie remise.

Roys peak track
Roy’s Peak track

Nous continuons pour une autre petite heure direction Queenstown, car nous avons trouvé un superbe endroit pour dormir avec vue sur la ville: Crown range summit. Comme à notre habitude (et ce que je recommande, car les camping gratuits peuvent être vite remplis en haute saisons), nous arrivons avant le coucher du soleil afin de pouvoir en profiter. Le point de vue est très venteux mais magnifique !

  • free-camp-queenstown
  • point-de-vue-free-camp-queenstown2
  • point-de-vue-free-camp-queenstown
  • sunset-free-camp-queenstown

Jour 8 – 9 : Queenstown et alentours   

Nous passons donc les 2 prochains jours dans les environs de Queenstown afin de découvrir une des villes les plus touristiques de Nouvelle-Zélande. Située au bord du lac Wakatipu (plus grand lac de Nouvelle-Zélande), cette ville est célèbre pour ces nombreuses activités de plein air, des plus extrêmes ou plus décontractés. En hiver, c’est la base idéale pour les skieurs. Queenstown est une destination très fréquentée tout au long de l’année.

Qu’avons-nous fait/vu à Queenstown et alentours?
Prendre de la hauteur – Skyline 

L’attraction favorite et à faire à Queenstown est très certainement la Queenstown Gondola. En effet, le téléphérique le plus raide de l’hémisphère sud vous emmènera à 450 mètres au-dessus de la ville ou vous pourrez admirer ce panorama digne d’une carte postale.

vue sur queenstown
Tenter de grand saut – Bungee Jumping

Saviez-vous que la Nouvelle-Zélande, et plus précisément, Queenstown est le berceau du saut à l’élastique commercial. Et oui ! La compagnie AJ Hackett a été la première à lancer ce phénomène. Il y a désormais 3 sites autour de Queenstown pour tenter le grand saut.

Alors ? Avez-vous finalement deviné était le cadeau d’anniversaire de Benoît ? Je peux vous dire que ça a été plus qu’une surprise pour lui. Il ne s’y attendait pas le moins du monde. Je me suis presque demandée si ça lui faisait plaisir vu sa réaction aux premiers abords. Bon, on peut le comprendre. Se faire offrir un saut dans le vide de 47 m et apprendre que tu vas le faire dans quelques jours, ça peut faire peur. 😨 Finalement, après avoir fait le grand saut, il était plus que content! Une idée cadeau à garder en tête si vous êtes sur Queenstown lors d’un événement spécial.

bungeejumping benoit
Tester Ferburger

Un séjour à Queenstown ne peut être réussi sans un passage au mythique Fergburger. Qu’importe la saison, au déjeuner, vous pouvez y apercevoir une queue improbable pour commander. Alors tester le et faite vous votre propre avis. Il existe aussi le Ferg’s Bar, Mrs Ferg Glacier et le Fergbaker, boulanger No 1 à Queenstown. J’ai personnellement adoré leurs pies et leur célèbre “Boston Cream Donut”. À tomber par terre. 😋 

Faire un tour dans le village historique d’Arrowtown 

Lors de votre visite dans le charmant village d’Arrowtown, vous serez transporté dans le passé, à l’époque de la recherche d’or. Ce village historique est vraiment original. Je recommande d’y faire un petit tour sur le chemin pour Queenstown ou Wanaka.

  • house arrowtown
  • arrowtonw-2
Visiter l’emblématique ville de Glenorchy

A 45 min de Queenstown se trouve Glenorchy, une petite ville paisible et surtout connue pour les nombreux films qui y ont été tournés : le seigneur des anneaux, X-Men, Narnia, et bien d’autres. En visitant ce petit village, vous comprenez vite pourquoi de nombreux réalisateurs ont choisi de tourner quelques scènes ici. Les paysages sont à couper le souffle. Je vous conseille d’y prévoir une journée afin de profiter de ce lieu unique. Et même par temps de pluie, l’endroit est toujours sublime.

La région de Queenstown a encore bien plus à offrir, nous ne pouvions pas tout faire en 2 jours. Vous pouvez facilement y rester une semaine tellement il y a d’activités. Pour en cité que quelques-unes : Ski, saut en parachute, jetboat, randonnées à cheval ou en 4×4, … Et bien plus. 

Et c’est à partir de maintenant que notre trip a commencé à se gâter pour les 5 derniers jours.. 

Jour 10 : Route vers Milford Sound / Route vers Lake Pukaki 

Queenstown – Milford Sounds: 288 km (4 h 15) / Queenstown – Lake Pukaki: 221 km (2 h 45)

Après une nuit et 2 jours passés dans les environs de Queenstown, nous avions décidé de prendre la route en soirée et dormir sur le chemin entre Queenstown et Milford Sound. En effet, nous avons réservé une croisière en bateau dans ces magnifiques sounds pour le lendemain matin et savons que la route peut-être risquée. Nous souhaitions donc prendre de l’avance sur la route. Comme expliquée au début de l’article, visiter l’île du sud au printemps peut s’avérer être très pluvieux. Et pas de manque ! Cela faisait déjà quelques jours que le soleil n’était pas au beau fixe et cette nuit a été la pire de toute. Énormément de pluies, mais nous avons toujours l’espoir d’atteindre Milford le lendemain. Nos espoirs n’ont été que de courtes durées, car la compagnie pour la croisière en bateau nous a appelé à la première heure afin de nous dire que la route pour aller à Milford était fermées pour cause d’intempéries. Déçue, car c’était l’un des endroits phares de notre trip, mais c’est encore une bonne excuse pour revenir dans l’île du sud pour un autre road trip.

À savoir : il pleut approximativement 200 jours par an à Milford Sounds. Et la route pour y accéder étant assez risquée, elle est très souvent fermée s’il y a de fortes intempéries.

En route pour Lake Pukaki

Notre plan tombant à l’eau, nous avons décidé de prendre la route vers le lac Pukaki et la région d’Aoraki/Mt Cook, car les prévisions pour les jours à venir dans les Fjords n’étaient pas bonnes. La route de Queenstown jusqu’à Christchurch, passant par la région des lacs est un classique pendant un road trip dans l’île du sud.

Très peu connu encore, je vous conseille d’aller jeter un oeil aux falaises d’argile d’Omarama. Impressionantes !

Arrivée dans les environs du Lake Pukaki, nous avons continué la route espérant dormir au camping de Mont Cook. Mais, le mauvais temps nous ayant apparemment suivi, la neige s’est jointe à la partie lorsque nous montions direction Mont Cook, nous avons donc préféré faire demi-tour et dormir autour du lac. Pour ceux qui nous connaissent, tout le monde sait que nous ne sommes pas vraiment des amoureux de l’hiver. Nous n’étions donc pas super à l’aise à l’idée de conduire en van sous la neige. 

Nous avons profité de cette nuit au bord de ce magnifique lac afin de s’essayer à l’astrophoto et le résultat est plutôt réussi. Qu’en pensez-vous ?

Voie lactéel lac pukaki
Voie lactée lac pukaki

Le petit + : cette région fait parti de l’UNESCO ‘Dark Sky Reserve’, ce qui en fait l’endroit parfait pour l’observation des étoiles et donc la photographie de la voie lactée. 

Jour 11:  Aoraki/Mont Cook 

Lake Pukaki – Mt Cook : 42 km (30 min)

Lever de soleil sur le lac pukaki
Lever de soleil sur le lac Pukaki

Le temps peut être vraiment étrange et changeant en Nouvelle-Zélande, la preuve aujourd’hui. Nous nous réveillons avec un superbe lever de soleil sur les montages au bord de ce lac d’un bleu azur. Après un bon petit déjeuner, on se prépare pour effectuer la randonnée : Hooker valley track. Cependant, une fois arrivée en haut, vers le village d’Aoraki/Mont Cook, la neige y est toujours présente. Cela n’enlève en rien notre détermination et motivation, nous ferons cette randonnée sous n’importe quel temps ! Et nous n’avons pas été déçus, quel spectacle !

  • hooker valley track4
  • hooker valley track6
  • Hooker-Valley-Track
  • hooker valley track
  • hooker valley track2

La route du retour vers le lac nous offre aussi une superbe vue sur ce lac. Promis, il n’y a pas de filtre sur ces photos. Le lac est juste d’un bleu exceptionnel ! 

Les randonnées les plus connues autour de Aoraki/Mt Cook :

  • Hooker Valley Track: 10km – 3hrs retour – niveau facile
  • Blue Lakes & Tasman Lakes/Glacier 3.5km 1h15 retour – niveau facile
  • Mueller Hut 10.4km – 7-8 hrs retour – niveau avancé

Jour 12 : Lake Tekapo – Péninsule de banks (Akaroa)  

Lake Pukaki – Lake Tekapo: 63 km (45 min) 

Lake Tekapo – Akaroa: 278 km (3 h 45)

Nous nous dirigeons vers le deuxième lac très connu dans l’île du sud : le lac Tekapo et son église ; Church of the Good Shepherd. Nous y ferons qu’un court arrêt due aux conditions météorologiques, mais ce petit village est tout de même très jolie. Je recommande, si vous le pouvez, de venir découvrir les environs pendant la saison des  fleurs appelées Lupins entre novembre et février. La meilleure période étant fin novembre.  

  • Church lake tekapo
  • lake tekapo

Puis, nous conduisons une bonne partie de la journée afin d’atteindre la région de Christchurch, où nous rejoignons un ami vivant là-bas le lendemain. On profite d’y arriver la veille pour pouvoir visiter la péninsule de Banks et plus particulièrement la charmante ville d’Akaroa. Ce village a une forte influence française et pour cause, il a été fondé en 1840 par des colons français. Très agréable pour y passer quelques jours et visiter la péninsule.

Jour 13 Akaroa – Christchurch 

Akaroa – Christchurch: 83 km (1 h 30)

Il fait bon vivre dans cette péninsule oubliée par beaucoup lors d’un road trip dans l’île du sud. Ce qui fait notre bonheur, car nous avons l’endroit à nous seul. Et surtout le bonheur de Benoît ayant ce spot secret de surf juste pour lui. Après de longues recherches et plusieurs détours, nous l’avons finalement trouvé et avons profiter d’une matinée calme sur cette superbe plage. Avant de rejoindre notre ami à Christchurch et passer la soirée à découvrir les meilleurs endroits locaux de Christchurch 😉 

Surf Banks Peninsula

D’ailleurs la ville de Christchurch est “campervan friendly” – tu peux dormir jusqu’à 2 nuits sans problème dans la ville. Plus d’infos sur cette carte de Christchurch Council.

Jour 14: Christchurch – Kaikoura 

Christchurch – Kaikoura: 181 km (2h45)

Notre arrêt à Christchurch a été de courte durée, mais nous savons qu’il est facile d’y revenir par avion le temps d’un week-end. Devant prendre le ferry le lendemain (et oui 15 jours ça passe vite), nous prenons la route vers notre dernière destination : Kaikoura.

kaikoura
Kaikoura

Cette ville est connue pour ses colonies de phoques, mais aussi ses quelques spots de surf. L’occasion pour Benoit de surfer une dernière fois les vagues du sud.

Jour 15 : Kaikoura – Picton 

Kaikoura – Picton: 156 km (2h15)

La fin de notre road trip dans l’île du sud approche. Après avoir observé une dernière fois ces phoques se prélassant au soleil, nous remontons vers Picton pour prendre notre ferry dans l’après-midi. Puis arrivée sur Wellington, il nous faudra une autre journée pour finalement être de retour a la maison à Auckland. 

Bilan de notre road trip de 2 semaines dans l’île du sud, Nouvelle-Zélande 

Et voilà, c’est fini ! Félicitation si tu es toujours là, c’était long. Mais bon il y a de quoi dire sur l’île du sud, pas vrai ? Et encore, il y a bien plus à découvrir si nous avions plus que 2 semaines. Alors, c’est désormais l’heure du bilan et de vous donner un peu mon avis sur ce trip, les points positifs et négatifs :

Les plus Les moins 
La cote Ouest – FANTASTIQUE 2 semaines – très court pour tout voir
Peu de monde (merci le Covid) La météo 
Avoir eu un aperçu général de l’ile du Sud – ce qui nous permettra de pouvoir préparer d’autre itinéraire/weekend spécialisé dans une seule région Ne pas avoir pu explorer Milford Sounds et ni visité le Sud-Est (Caitlins région ) 

Idéalement, mon avis, et ma manière de voyager, diraient qu’il faut au minimum 3semaines/1 mois pour bien visiter l’île du sud en pouvant rester plusieurs jours par endroits et en prenant en compte le facteur météo instable. 

Une semaine supplémentaires ? Idées d’alternatives – itinéraires île du sud

Si vous avez quelques jours/1 semaine en plus :

  • ajouter le sud-est à votre itinéraire. La région des Caitlins est aussi un immanquable de l’île du sud. Alors profiter de ce temps supplémentaire pour aller découvrir cette partie.
  • Visiter l’Abel Tasman National Park sur 2-3jours.
  • Planifier de rester plusieurs jours à chaque endroits cités dans l’itinéraire pour vraiment vous en imprégner et pouvoir peut-être faire plus de randonnées.
van mt cook

Prêt pour ton road trip en Nouvelle-Zélande

Cet article n’est bien sûr qu’une idée d’itinéraire pour vous montrer qu’il est possible de voyager dans l’île du sud de la Nouvelle-Zélande avec un timing restreint. Mais l’important comme je le disais au début de l’article est de préparer votre voyage en fonction de votre profil et de vos goûts. Le conseil primordial : être flexible ! Être prêt à modifier vos plans si la météo n’est pas avec vous.

Dernière petite astuce pour la route : aller jeter un oeil au site officiel 100% Pure New Zealand. Ce site propose un tas d’itinéraires en fonction de la durée, mais aussi en fonction de vos intérêt

Et n’hésitez pas à me contacter directement via le formulaire de contact ou Instagram si vous avez besoin d’aide pour organiser votre itinéraire pour un road trip Nouvelle-Zélande. Je serais ravi de vous aider !

Alors, à quand un road trip dans l’île du Sud de la Nouvelle-Zélande ? Que pensez-vous de cet Itinéraire de l’île du Sud ? Qu’est-ce que vous aimez, que changeriez-vous, qu’ajouteriez-vous ? Dites-le moi en commentaire.

Justine


Vous aimez cet article ? Épinglez-le sur Pinterest !

itineraire-2-semaines-ile-du-sud-

Laisser un commentaire

Tu aimeras peut-être aussi