vue taranaki
Accueil » Destinations » Taranaki, la région la plus sous-estimée de Nouvelle-Zélande

Taranaki, la région la plus sous-estimée de Nouvelle-Zélande

Par Justine - Creatrice Devasion

Je vous en ai déjà parlé brièvement dans l’article sur les incontournables de l’ile du nord, la région de Taranaki est selon moi un immanquable lors d’un voyage en Nouvelle-Zélande. C’est d’ailleurs pour cela que j’ai décidé de dédier un article complet sur cette magnifique région. Située sur la cote ouest à mi-chemin entre Auckland et Wellington, Taranaki regorge d’activités en tout genre. Des musées culturels de New Plymouth aux randonnées parfois très sportives du Mont Taranaki, en passant par la fameuse “Surf Highway 45”, cette région a tout pour plaire au plus grand nombre. Et pourtant elle est bien souvent oubliée des touristes et voyageurs et est donc, selon moi, la région la plus sous-estimée de Nouvelle-Zélande.

Pour les fêtes de fin d’années 2020, j’ai pu partir (re)découvrir cette superbe région durant une dizaine de jours et je suis littéralement tombée sous le charme. Alors quoi de mieux qu’un petit article pour vous partager mes conseils et bons plans dans la région de Taranaki. 

Info pratique pour visiter la région de Taranaki 

Avant de vous parler de ce fameux Mont Taranaki et des meilleurs spots pour l’observer, voici quelques informations pratiques pour vous aider à planifier un voyage dans la région. Quelle saison est à privilégier ? Comment s’y rendre et se déplacer une fois sur place ? Combien de temps prévoir ? Je vous dis tout. 

Quand visiter Taranaki ? 

La région de Taranaki peut être visitée toute l’année. Les étés sont chauds et les hivers sont frais. Ayant accès à la montagne comme à la mer dans cette région, c’est à vous de voir, selon votre préférence. Si vous êtes plutôt frileux, je vous conseille de faire comme moi et d’opter pour l’été. D’autant plus que le Mont Taranaki aime jouer à cache-cache et il peut-être difficile de l’apercevoir par temps nuageux et impossible par temps pluvieux.

lake mangamahoe

D’ailleurs, il est important de rappeler que, comme toute région montagneuse, la météo peux changer très rapidement aux alentours du Mont Taranaki (parc national d’Egmont).

Fun Fact : le Mont Taranaki est l’un des endroits le plus pluvieux de Nouvelle-Zélande. Tandis que New Plymouth, située à seulement 50 km, est l’une des villes les plus ensoleillées. Je vous avais dit que la météo peut être capricieuse ! 

Il est donc TRES important de vérifier les conditions météorologiques avant de se déplacer jusqu’à là-bas. Ou si vous êtes en road trip, prévoyez un itinéraire flexible avec quelques jours supplémentaires au cas où le temps ne soit pas avec vous. Ce serait dommage de se déplacer et ne pas pouvoir voir ce fameux Mont Taranaki !! 

Petite mésaventure

C’est ce qui nous est arrivé la première fois que nous nous sommes rendus dans la région. En juin 2019, lors d’un long week-end de 3 jours, nous avons eu la bonne idée de se dire que ce serait top de visiter le Taranaki. N’ayant pas vraiment fait de recherche, on s’est dit que 3 jours seraient sûrement suffisants et que les petites precipitations prévus ne nous empêcheraient pas de voir le Mont.

Grosse erreur! Ça a été notre pire souvenir de Nouvelle-Zélande : après plus de 8 h de route, quelques gravel roads pas évidentes sous la pluie, un jour à chercher des vagues qui n’étaient définitivement pas au rendez-vous et une “vue incroyable” sur le Mont Taranaki sous la pluie, nous sommes rentrés chez nous à Auckland, lessivé de ce week-end qui restera probablement dans nos mémoires. Je peux vous dire que depuis on vérifie à 2 fois les prévisions avant de partir à l’aventure.

Avec cette petite mésaventure, je recommanderais personnellement d’y aller en été ou du moins quand vous êtes sûrque le temps sera dégagé. Pour être honnête, avant de partir là-bas récemment (en été cette fois-ci), j’étais sur la réserve à l’idée d’y retourner et finalement, ça a été une révélation ! Comme quoi, il est bon de ne pas camper sur ses positions et retenter des expériences qui ont pu vous décevoir à première vue. Vous pourriez être agréablement surpris la seconde fois. 

Comment s’y rendre ? Comment découvrir la région ? 

– Road trip en van/camping-car

Comme vous le savez tous, je suis une vraie fan de la vie en van. Donc mon premier choix pour visiter Taranaki se tourne obligatoirement vers le road trip en van/camping-car. 

La Nouvelle Zélande est une terre d’aventure et le trajet en van pour arriver dans la région de Taranaki vous fera, j’en suis sûre, découvrir de splendides paysages. D’autant plus que vous trouverez bon nombre de ‘free camp’ (camping sauvage/gratuit) afin de vous arrêter sur la route pour la nuit.

Distance pour arriver à Taranaki depuis les villes principales:
Auckland – New Plymouth~ 360 km (4h50)
Wellington – New Plymouth ~ 355 km (4h45)

Aussi le road trip en van est sûrement l’option la plus économique pour voyager en Nouvelle-Zélande.

van vue sur taranaki

– Avion/hôtel/location de voiture

Si vous n’avez pas de véhicule, ou ne souhaitez pas conduire jusqu’à là-bas, l’option de l’avion est aussi disponible. Cependant, prenez en considération que vous devrez donc aussi réserver votre logement sur place (fortement conseillé de réserver à l’avance si vous y allez l’été en pleine saison). Et aussi probablement louer une voiture une fois sur place pour vous déplacer, car les points d’intérêts sont assez dispersés les uns des autres.

À vous de voir en fonction de votre budget et de la manière dont vous aimez voyager!

Combien de temps prévoir pour visiter Taranaki ? 

Je conseillerais d’y passer au minimum une semaine si vous souhaitez avoir le temps de faire une randonnée sur 2-3 jours (ou 2 petites randonnées à la journée) ainsi que visiter les alentours. 

Si vous êtes surfeurs, ou slow traveller comme nous, et aimer voyager sans vous presser,    je vous recommande de compter une petite dizaine de jours dans les environs pour voir les principaux points d’intérêt (points de vue, randonnées, musées,..) ainsi qu’avoir du temps pour surfer et vous relaxer sur les superbes plages de la région. 

On va d’ailleurs entamer le vif du sujet tout de suite et vous verrez qu’il y a de quoi faire dans la région. Entre découvrir le superbe mont Taranaki et les nombreuses villes, plages et points d’intérêts aux alentours, il y en a pour tous les goûts.

À la découverte du Mont Taranaki

Comme vous l’aurez sûrement deviné, la région de Taranaki est nommée d’après le Mont Taranaki (appelé aussi Mont Egmont) se situant au parc national d’Egmont. La région est centrée autour de ce pic volcanique. Le Mont Taranaki est un volcan au repos culminant à 2518 mètres d’altitude. Sa forme conique aux pentes régulières étant considérée comme une des plus symétriques au monde.

La principale activité de la région étant donc de découvrir ce fameux Mont Egmont (ou Mont Taranaki de son nom maori), plusieurs options s’offrent à vous pour l’observer.

Fun fact: le Mont Taranaki est très souvent comparé au Mt Fuji au Japon du fait de sa ressemblance quasiment identique. D’ailleurs, c’est pour cette raison que Mont Taranaki a été choisi pour le tournage du film « Le Dernier Samouraï ».

Randonnées dans le parc national d’Egmont

Plusieurs randonnées allant de quelques heures jusqu’à plusieurs jours sont disponibles dans ce parc national. Vue sur le Mont Taranaki, cascades, ‘forêts des gobelins’ ou encore piscines naturelles sont au rendez-vous. À vous de choisir selon vos envies !

Les randonnées à la journée:

Voici quelques-unes des randonnées à la journée les plus faciles à explorer.

Dawson Falls walking tracks 

Deux randonnées, Kapuni Loop Track (1.4km) et Ridge Loop track (1.9km), vous permettrons de découvrir les Dawson Falls, une cascade de 18 mètres de hauteur. La troisième randonnée appelée ‘Wilkie pools loop track’ (1.9km) menant à des sublimes piscines naturelles est probablement ma favorite.

Le niveau de difficulté pour ces 3 marches est facile, donc accessible à tous. 

Kamahi Loop Track

Une petite boucle de 600 m (env. 20 min) pour découvrir la luxuriante forêt tropicale appelée aussi la “forêt des Gobelins”.

North Egmont short walks

Quelques petites randonnées au pied du mont Taranaki allant de quelques centaines de mètres à 1,2 km. Accessible pour tous et n’excédant pas 1 heure de marche.

L’ascension du Mont Taranaki “Mont Taranaki Summit Track”

Celle-ci est aussi une randonnée à la journée. Cependant, son niveau de difficulté est élevé. Cette randonnée de 13 km, avec un dénivelé de 1600 m, est jugée dangereuse en raison des conditions météorologiques changeante. Elle nécessite d’avoir l’équipement adapté ainsi qu’un guide. En effet, entre mai et novembre, la montagne est recouverte de neige et de glace, une expérience en alpinisme est donc préférable ainsi que l’équipement adéquate.

Même en été, il est important de bien vérifier la météo avant de partir et de vous enregistrer au centre d’informations au départ et à l’arrivée. N’essayez de grimper qu’en jour de beau temps, car les températures au sommet sont généralement inférieures à zéro. Et n’oubliez pas d’avoir l’équipement nécessaire ; il y a de la neige toute l’année au sommet du Mont Taranaki. 

Comptez entre 8 et 12 heures aller-retour pour compléter cette randonnée ! Retrouver toutes les infos nécessaires ici.

taranaki road
Randonnées sur plusieurs jours : 

Même si l’ascension jusqu’au sommet paraît être LA randonnée à faire pour découvrir le Mont Taranaki, celle-ci n’est pourtant pas la plus connue. En effet, beaucoup préfèrent savourer l’air de la montagne sur plusieurs jours avec ces randonnées beaucoup plus accessibles que l’ascension et qui offrent des points de vue à couper le souffle.

Around the mountain – 4 à 5 jours – 52 km

La plus longue randonnée du parc national d’Egmont est celle faisant le tour de la montagne. Elle porte bien son nom : Around the mountain 😉 

Cette boucle d’environs 52 km (4-5 jours) traverse forêt, rivières et des paysages alpins spectaculaires. Cependant, cette randonnée convient seulement aux randonneurs expérimentés avec un bon sens de l’orientation, car les marqueurs seront parfois difficiles à apercevoir. Une carte topographique est essentielle. La meilleure période pour cette randonnée est entre octobre et avril. 

Pouakai Circuit ou Pouakai Crossing – 2 à 3 jours – 25 km

Si vous rechercher une randonnée pas trop longues, mais qui vous permettra de découvrir les superbes points sur le Mont, la randonnée ‘Pouakai Circuit/Crossing’ est sûrement celle qui vous conviendra le mieux. 

Cette randonnée rassemble un mix de tout ce que le parc national offre : cascade, forêt des Gobelins, point de vue incroyable sur le Mont Taranaki au Pouakai Tarn (petit lac qui reflète le Mont Taranaki). Une des meilleurs randonnées que j’ai pu faire en Nouvelle Zélande. 

Deux choix s’offrent à vous : 

  • Faire la boucle entière (25 km), démarrant et finissant au centre d’information de North Egmont. Comptez 2 à 3 jours avec 2 huttes disponibles sur le chemin: Holly hut (premier arrivé premier servit) et Pouakai Hut (réservation obligatoire). 
  • Faire seulement la traversée ‘Pouakai Crossing’ (19km), démarrant au centre d’information et finissant à Mangorei Road. Les 2 huttes sont aussi disponibles donc vous pouvez choisir aussi de faire la traversée en 2 ou 3 jours. Pour ma part, je l’ai fait sur 2 jours en dormant à Pouakai Hut. Un article arrive bientôt avec tous les détails de mon expérience. 

Conseil : Pensez à réserver la navette si vous effectuez le Pouakai Crossing. Vous pouvez garer votre véhicule à l’arrivée et la navette vous amène au départ. J’ai réservé la navette via ce site.

Pour plus d’informations, vous pouvez retrouver la totalité des randonnées du parc national d’Egmont directement sur le site officiel du DOC.

Les meilleurs points de vue pour observer le Mont Taranaki

Certains auront sûrement été cités ci-dessus dans les randonnées, mais voici mes meilleurs spots pour observer le Mont Taranaki, de près ou de loin. 

Pouakai tarn 

Surement l’un de mes points de vue favori. Et pour cause ! Ce point de vue était LA raison pour laquelle je souhaite redécouvrir la région. J’ai vu ce cliché passer tellement de fois sur les réseaux sociaux que je me suis dit : “Moi aussi, je veux avoir la chance de voir ce merveilleux spot. Pas possible de rester sur ma première défaite de Taranaki sous la pluie”.

Et apparemment, mon souhait s’est exaucé ! Car malgré quelques nuages les premiers jours, le reste de notre séjour a été fantastique. Grand soleil, ciel dégagé avec vue sur le Taranaki presque tous les jours. Pourtant, je vous ai dit en début d’article que ce volcan est plutôt timide et aime se cacher derrière les nuages. 

Ahukawakawa Wetlands

Ce point de vue est accessible lors de la randonnée du Pouakai Crossing”. Ce wetland s’est formé il y a 3500 ans et abritent une inhabituelle/rare faune et flore. Et quelle vue magnifique sur le sommet du Taranaki! 

Wilkies pools

Mentionnées dans les ‘randonnées à la journée’, les Wilkies Pools sont atteignables en à peu près 20 minutes. Vous pouvez profiter pour vous baignez (attention, l’eau est plutôt froide, voire très froide) mais aussi admirer la vue sur le sommet du Taranaki. 

Vous n’avez pas le temps de vous rendre au parc national d’Egmont, mais souhaitez quand même admirer Taranaki de loin, pas de problèmes. Les 2 points de vue suivants sont très faciles d’accès.

Lac Mangamahoe

Un des points de vue le plus accessible et sûrement l’un des plus connus ! Lake Mangamahoe se situe à 15 minutes de la ville principale, New Plymouth. 

Pour accéder à cette exacte localisation, une fois le long du lac, continuez jusqu’au bout de la route (la route deviendra une route de gravillons mais continuez jusqu’au dernier parking). Une fois garé, commencer à monter en suivant le panneau indiquant “viewpoint”. De là, vous pouvez monter jusqu’au point de vue officiel ou tourner au niveau du barrage (chemin tournant à gauche quelques minutes avant les derniers escaliers pour arriver au point de vue officiel). 

Le point de vue officiel en hauteur est vraiment superbe, mais celui du barrage a aussi quelques chose de spécial avec le reflet de la montagne sur le lac. 

Te Rewa Rewa Bridge

Un autre spot que j’attendais avec impatience de découvrir. J’adore la composition que l’on peut créer à cet endroit avec l’architecture du pont et la montagne en arrière-plan. Ami photographe, qu’en pensez-vous ? 

Ce spot est très facile d’accès, car il se trouve en plein coeur de New Plymouth et est probablement l’un des points de vue le plus visité. On comprend vite pourquoi. 

Conseil : pour ceux voyageant en van/camping car, il y a un free camp à 2 minute à pied du pont, le long du lac Rotomanu. Vous êtes autorisé d’y rester jusqu’à 3 nuits maximum et des toilettes sont à disposition. Le meilleur free camp de la région sans aucun doute. 

te rewa rewa bridge

Vol touristique pour une vue panoramique

Je n’ai malheureusement pas encore eu l’occasion de le faire, mais il est tout à fait possible d’observer le Mont Taranaki du ciel. En plus d’avoir la vue sur cette sublime montagne, vous découvrirez aussi les plages de surf vue d’en haut. 

La vue du ciel est vraiment surprenante, comme vous pouvez le voir avec cette photo satellite de Google Maps.

vue aerienne Mt taranaki

Les alentours à ne pas manquer : 

New Plymouth 

Évoquée plusieurs fois dans cet article, New Plymouth est la ville principale de la région de Taranaki. La ville est connue pour son climat ensoleillé, ses galeries d’art et ses magnifiques parcs. Elle est aussi la ville la plus proche du parc national d’Egmont située sur la côte nord. Ce qui fait d’elle une bonne base pour visiter les environs.

Que voir/faire à New Plymouth ?

  • Visiter les nombreuses galeries et musées: Puke Ariki
  • Se balader le long de la ‘Coastal Walk’ 
  • Photographier le Mont Taranaki au pont Te Rewa Rewa 
  • Grimper le Paritutu Rock et admirer la superbe vue sur la ville avec Mt Taranaki en arrière-plan
  • Flâner dans le parc de Pukekura et si vous êtes à la bonne période (décembre-janvier chaque année), foncer découvrir le festival des lumières. 
  • Admirer le lever ou coucher du soleil au lac Mangamahoe
  • Surfer/Apprendre à surfer sur la plage de Fitzroy ou Back Beach.
  • Parc Pukekura
  • festival des lumieres new plymouth
  • vue du lac mangamahoe
  • New plymouth vue

Surf Highway 45

Vous n’avez sûrement pas exploré la région de Taranaki si vous n’avez pas emprunté la fameuse “Surf Highway 45”. S’étirant de New Plymouth à Hawera (au sud de Taranaki), cette route de 105 km est une route mythique pour les amateurs de surfs avec quelques-unes des meilleures vagues de Nouvelle-Zélande (quand les conditions s’y prêtes). 

En plus des plages de surfs désertes, cette route traverse de nombreuses petites villes de caractère et de sites Maori historique à visiter.

Que voir/faire sur la surf Highway 45 ?

  • Surfer bien évidemment : Kumara Patch, Stent Road
  • Se relaxer sur les nombreuses plages des environs : Oakura étant la plus connue
  • Visiter le phare de Cape Egmont.
  • Explorer le Koru Pa (vestige du plus ancien village Maori)
  • S’arrêter à la charmante petite ville d’Opunake
Surf highway 45

Forgotten World Highway

La “Forgotten World Highway”, que l’on pourrait traduire par “l’autoroute du monde oublié”, est une route de 150 km entre Taumarunui (région du Waikato) et Startford (région de Taranaki). Route isolée et mystérieuse en plein coeur de la Nouvelle-Zélande, elle est aussi la route la plus ancienne du patrimoine de Nouvelle-Zélande. S’aventurer sur cette intrigante route vous fera découvrir des villages atypiques comme Whangamonoma (qui s’est proclamé comme république à part entière en 1989 – elle a même son propre passeport, que vous pouvez récupérer à l’hôtel), mais aussi traverser des tunnels datant des années 1900, des cascades et gorges ainsi que de  vastes zones de terres agricoles vallonnées.

Whangamonoma

Même si la route ne fait que 150 km, prévoyer une bonne journée pour découvrir les environs, car de nombreux stops et détours ferons parti du voyage.

Three sisters and Elephant Rock

À seulement 1 h au nord de New Plymouth se trouve la jolie réserve de Tongaporutu. Les côtes sauvages de la région de Taranaki sont composées d’abruptes et hautes falaises où les vagues viennent se fracasser. Et la plage de Tongaporutu est impressionnante pour observer ces falaises. Pratiquable uniquement à marée basse, vous y découvrirez les “Three Sisters”, d’immenses formations rocheuses, en pleine mer. Ainsi que le fameux “Elephant Rock” qui malheureusement ne ressemble désormais plus à un éléphant après avoir perdu sa trompe lors d’un tremblement de terre. 

Conseil : si vous voyagez en van, passez la nuit au free camp se trouvant le long de la rivière. Et profiter de la vue incroyable sur ces falaises au coucher ou lever de soleil.

  • elephant rock et three sisters
  • tongaporutu

Envie de découvrir Taranaki ? 

Nous voilà à la fin de cet article. J’espère que celui-ci vous aura donné envie de partir découvrir cette région malheureusement trop souvent oubliée des itinéraires de Nouvelle-Zélande. La région de Taranaki a tellement à offrir qu’il serait dommage de passer à côté lors de votre prochain voyage. 

Alors dites-moi, quelle facette de cette région vous donne le plus envie de partir découvrir Taranaki ?


Vous aimez cet article ? Épinglez-le sur Pinterest !

Taranaki,-la-région-la-plus-sous-estimée

Laisser un commentaire

Tu aimeras peut-être aussi